Déploiement de la 5G en France : c'est pour quand ? - Bluesoft
19562
post-template-default,single,single-post,postid-19562,single-format-standard,2.2.2,2.2.2-apply-online,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Le déploiement de la 5G en France : pour aujourd’hui, demain ou après-demain ?

Le déploiement de la 5G en France : pour aujourd’hui, demain ou après-demain ?

De son nom officiel, IMT-2020, la 5G en France représente une promesse pour l’avenir. Symbole de l’innovation et de la compétitivité du pays, elle devrait secouer tous les domaines, de la ville intelligente à la santé, en passant par l’automobile ou l’industrie. Promesse annoncée, promesse tenue ? Pas encore. Son déploiement retardé par la crise du coronavirus et ses détracteurs repoussent les échéances. Retrouvez toutes les actualités de la 5G en France.

Quelles sont les prochaines dates de la 5G ?

La France déploie la 5G après nombre de ses voisins comme l’Espagne, l’Italie, la Suisse, le Royaume-Uni ou l’Allemagne. Son retard initial a été renforcé par la crise de la Covid-19, repoussant ainsi le calendrier du déploiement de la 5G.

Toutefois, l’ARCEP (L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) se veut rassurante : nous verrons la 5G dans l’année. La première version verra le jour fin 2020, après la phase d’enchères sur la bande 3,5 GHz en septembre. Octobre et novembre feront office de date de lancement à l’initiative de chaque opérateur. Oublions pour l’instant la bande 26 GHz, l’attribution n’étant pas encore planifiée.

Dès 2021, plusieurs villes françaises seront équipées. Équipement qui se déploiera sur 3000 sites en 2022. En 2023, nous verrons apparaître deux nouveautés : la bande 1,5 GHz et le lancement des services différenciés. Préparés aux JO de Paris, les sites olympiques seront couverts, tout comme 8000 sites en 2024. 2025 sera l’année de la couverture puisque 2/3 de la population aura accès à la nouvelle génération. En priorité, les centres urbains et les axes de type autoroutier.

Jusqu’à présent, 40 villes ont joué le rôle de site pilote pour la 5G. Sans surprise, les métropoles étaient en ligne de mire.

Surprenamment, les élections municipales ont un effet, plus ou moins à long terme, sur le déploiement de la 5G. Puisque la France s’est couverte de Verts, la question de l’impact écologique de la 5G a pris place dans les débats publics. Certains estiment qu’elle présente un risque pour la santé et pour l’environnement. Pour l’instant, rien ne bouge sur le calendrier, mais nous pouvons nous attendre à quelques rebondissements.

Qui sont les acteurs ?

Très logiquement, les 4 opérateurs majeurs (Bouygues Telecom, SFR, Orange et Free) sont les premiers à se positionner sur la 5G, notamment pour des raisons d’attribution des fréquences. Aux opérateurs viennent se greffer des équipementiers : Nokia, Ericsson, Huawei. Malgré la polémique autour de Huawei, le Gouvernement a validé les achats, Bouygues Telecom et SFR ne pouvant pas se rétracter. Une simple surveillance sera appliquée.

De l’autre côté de l’Hexagone, Verizon est en plein travail. D’un côté, le géant américain s’associe avec IBM pour développer des solutions 5G et IoT à destination des industriels. De l’autre, il développe un centre 5G et crée des prototypes répondant aux besoins opérationnels concrets avec Digital Catapult.

Ericsson travaille lui au développement logiciel et à la sécurité de la 5G via son site de R&D en France.

Pourquoi attend-on autant le déploiement de la 5G ?

La 5G, ce n’est pas qu’une question de fierté. Son utilité va être multiple, aussi bien dans les industries et les services qu’auprès des consommateurs.

Les secteurs privé et public y voient déjà leurs intérêts :

  • Pour l’automobile, l’enjeu concerne le véhicule autonome. La 5G réduisant le temps de latence, elle permet d’envoyer instantanément les photos environnementales pour que le logiciel de traitement puisse prendre une décision rapide.
  • La réduction du temps de latence est aussi très avantageuse dans le domaine de la santé et spécifiquement, dans la chirurgie. Les mouvements des différents instruments devenant assez fluides, il sera possible de réaliser plus d’opérations. La télémédecine ou la prévention des maladies chroniques seront également impactées par la 5G.
  • Les objets connectés vont connaître une nouvelle vie et faciliter les applications variées dans les domaines de l’agriculture connectée, de l’industrie 4.0 ou des villes intelligentes.
  • À un niveau plus global, les process dans l’industrie vont être bouleversés par la communication intelligente des machines industrielles.

Les utilisateurs eux, vont bénéficier du streaming vidéo 3D, de la Réalité Augmentée ou Virtuelle. Le téléchargement des vidéos haut débit se fera en un temps record.

Au vu de l’enjeu sur la téléphonie mobile, les opérateurs télécoms sont sur les starting blocks pour faire passer la France du réseau 4G aux réseaux mobiles 5G. Les régulateurs de télécoms et le Gouvernement étant dans le même état d’esprit, le délai de l’arrivée de la 5G sur nos smartphones se compte en mois. Sauf si les élus prennent le dossier en main.