Préparer un projet IoT dans son entreprise : Comprendre comment l’objet connecté interprète des données hétérogènes pour générer une réponse - Bluesoft
17390
post-template-default,single,single-post,postid-17390,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Préparer un projet IoT dans son entreprise : Comprendre comment l’objet connecté interprète des données hétérogènes pour générer une réponse

Des données de natures différentes

Les données manipulées par l’IoT sont d’un nouveau type. La raison principale est que l’objet IoT est un capteur, qui échantillonne des données à interpréter selon deux temporalités :

De manière immédiate : par exemple, la maison connectée détecte un incendie grâce à un capteur qui va déclencher de manière immédiate une série d’actions parallèles (ou simultanées) : couper l’électricité et le gaz, ouvrir les extracteurs de fumée, appeler les pompiers, prévenir le propriétaire.

« À terme : la profondeur de donnée permet d’anticiper des événements, d’agir en conséquence et de mémoriser l’action pour la faire évoluer au prochain cycle. »

 

L’intelligence construite autour de l’utilisateur est bien plus complexe à mettre en œuvre, car il s’agit cette fois de corréler des données de sources différentes et sans relation évidente pour décider d’actions très diverses : programmer l’heure du réveil, la teneur du café du matin…

Cet exemple suppose l’interopérabilité des systèmes pour pouvoir travailler encore plus avec des données hétérogènes, étudier les signaux faibles et donner une capacité apprenante au système à partir d’historiques.

La couche de Gateway

Le point d’entrée des communications de vos objets, hormis la couche réseau, est la couche de service appelée également façade, Gateway ou collecteur. Cette couche a pour vocation première d’assurer l’authentification, le décodage des messages et protéger le système des attaques.

La couche de Gateway enrichit le message d’un certain nombre d’informations contextuelles connues, par exemple :

  • le nom de l’utilisateur, 
  • la position géographique de l’élément, 
  • les types de contrats. 

« L’objectif est que les couches suivantes puissent travailler sans faire n-fois appels à la base d’information contextuelle. »

 

Le message décodé arrive à une couche de traitement en temps réel. Cette brique a pour vocation de :

1 / Prendre des décisions immédiates par des valeurs absolues : par exemple la détection incendie via des états pré-calculés : dans ce cas le SI doit intégrer une suite d’actions selon les données entrantes et des éléments extérieurs. Par exemple le réglage d’une climatisation de la maison est déterminé en fonction de la valeur de la température, mais également d’états extérieurs comme les températures prévues, la présence ou non de la personne à la maison à tel ou telle heure… Une matrice est pré calculée avec ses états pour qu’une décision puisse être prise de manière synchrone lors d’appel sur service.

2 / Envoyer le message enrichi a la couche du Hub

3 / Retourner des actions ou ordres à l’objet dans la « réponse » de l’appel

Le hub, appelé aussi routage des messages, a pour but de nourrir les différents systèmes composant la chaine de valeur que vous avez mise en place. Cette dernière peut recourir à plusieurs systèmes afin de réaliser autant de traitements.

Bien préparer votre SI et votre entreprise au nouveau monde de l’IoT, c’est assurer les bases d’un projet réussi.

Le livre blanc « Préparez votre entreprise au monde des objets connectés » vous guide, étape par étape, pour engager un projet IOT dans votre entreprise en toute simplicité.