Les enjeux actuels et l’avenir du cloud et de l’infrastructure.

Dans  cet entretien, nous avons posé plusieurs questions à Michael Benaroch, directeur avant-vente au sein de la BU Cloud Infrastructure. Le but, poser un état des lieux et établir des éléments tangibles concernant l’avenir de cette branche ô combien importante de l’informatique : Le cloud et l’infrastructure.

Quels sont les enjeux dans le monde du Cloud et de l’Infrastructure en 2022 ?

« Il y a aujourd’hui plusieurs défis pour nos clients. Il faut avoir la capacité d’accélérer le time to market, c’est-à-dire, la vitesse de mise à disposition des infrastructures. De pouvoir exposer ces services d’infrastructure aux clients finaux à travers des portails de provisionnement. Ces deux facteurs vont obligatoirement générer une consommation accrue et potentiellement de façon exponentielle ! Derrière tout cela, il y a quand même un enjeu financier fort. Nous devons analyser et prendre en compte cet enjeu dans l’accompagnement des transformations. Pour y répondre, une des solutions et de choisir l’open source. À la clef, des économies à grande échelle, notamment sur les licences. Aujourd’hui Blue Soft, c’est un acteur engagé, indépendant, fiable et agnostique de tout constructeur éditeur. Nous sommes capables d’adresser toute la chaine de valeur sur l’ensemble des périmètres d’infrastructure. La BU est également compétente dans la direction de projet et la gouvernance de système d’information. Nous savons concrétiser la transformation d’un S.I de bout en bout. De la conception, à la réalisation en passant par la montée en compétence des équipes RUN pour qu’ils puissent assurer l’exploitation par la suite. »

Quelle est la vision de notre équipe Cloud Infrastructure ?

« La roadmap a été redessinée  en 2019 pour une durée de cinq ans. Notre but, c’est donc d’apporter de l’intelligence artificielle à la gestion des services d’infrastructure. Pour cela, on s’appuie sur un programme R&D en interne, un portail de provisionnement de services d’infrastructure système, stockage, sauvegarde qui est actuellement piloté à la voix. Notre objectif est  de pouvoir optimiser les ressources et les performances en continu. Nous devons pouvoir fournir l’agilité nécessaire à nos clients partenaires pour répondre à leurs enjeux business et à la disponibilité leurs applications.  »

Quelle place pour l’innovation dans notre équipe Cloud Infrastructure ?

« L’innovation chez Cloud Infrastructure a toujours été très importante. Nous accompagnons nos clients partenaires depuis de nombreuses années dans la transformation de leur infrastructure. Si nous voulons être force de proposition, il faut que nous soyons avant-gardistes. Avant-gardiste, qu’est-ce que ça veut dire ? Cela signifie avoir la capacité d’identifier les solutions de demain, de pouvoir les analyser, de pouvoir les qualifier et de pouvoir les recommander à nos clients. Cela passe par une veille technologique forte et également des POC que nous réalisons dans notre lab. » explique Michael Benaroch.

Quelles sont les solutions qui apportent de la valeur à vos clients ?

« Aujourd’hui chez Cloud Infrastructure, les offres de solutions à forte valeur ajoutée sont principalement autour de l’automatisation des solutions cloud privé et des tableaux de bord Data Vision. Elles peuvent être à la fois implémentées à partir de solutions open source ou également de solutions éditeurs constructeurs. »

Quelles sont les compétences à avoir actuellement dans l’infrastructure ?

« Depuis maintenant quelques années, les experts en infrastructure doivent conforter leurs compétences de développeur. L’accélération du time to market et la mise à disposition toujours plus rapide des services d’infrastructure se fait essentiellement à partir de l’automatisation. Elle nécessite soit des programmes spécifiques développés sur mesure en s’appuyant sur de l’API REST, du langage de programmation Python ou également sur des stack open source type Ansible. Cela nécessite de fortes compétences de développement. »

Quel avenir pour le Cloud et de l’Infrastructure ?

« Il est indispensable d’optimiser les ressources pour faire face à la pénurie des composants. Nous devons également adapter les performances en temps réel pour pouvoir apporter la puissance de calcul nécessaire aux applications en temps réel. Il est crucial de bénéficier d’applications hautement résilientes et sécurisées. Aujourd’hui, on a des clients qui nous demandent de pouvoir disposer d’un système d’information qui ne s’arrête jamais et cela, même en cas d’attaque. Ça veut dire que nous devons être capables de remonter un système d’information en cours d’attaque et en toute transparence pour les utilisateurs, tout ça dans un contexte économique fort. Il faut transformer, apporter de la valeur en continu à nos clients partenaires tout en optimisant les dépenses. » conclut le directeur conseil.

Michael Benaroch est directeur avant-vente chez Blue Soft au sein de la BU Cloud Infrastructure.

La BU Cloud Infrastructure en quelques chiffres :

  • 16 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • 210 collaborateurs
  • 15% de croissance sur l’année 2021

Huit domaines d’expertise :

  • Systèmes virtuels et physiques,
  • Stockage,
  • Sauvegarde,
  • Archivage des donnés,
  • Sécurité,
  • Réseau,
  • Bases de données.
Contactez-nous
Plus d’actualité IT sur notre chaîne YouTube
Contactez-nous

Partagez cet article !