Sauvegarde de données en entreprise : quel plan mettre en place ? - Bluesoft
18819
post-template-default,single,single-post,postid-18819,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Sauvegarde de données en entreprise : quel plan mettre en place ?

Sauvegarde de données en entreprise : quel plan mettre en place ?

Ordinateurs portables, smartphones, objets connectés… La production de données n’a jamais été aussi forte. En parallèle, les entreprises n’ont jamais été aussi dépendantes des informations qu’elles produisent et reçoivent. Il est donc capital de maîtriser la durée de vie des données, de leur stockage et de leur sauvegarde.

Si tout le monde s’accorde sur son importance, la sauvegarde informatique reste problématique : par où commencer ? Quels sont les types de sauvegarde ? Faut-il s’occuper uniquement des données sensibles ? Qu’en est-il de la restauration des données ? Pour éviter les risques de perte de données de votre entreprise, appuyez-vous sur les conseils de nos experts.

Les risques de la perte de données

Quelle que soit la taille de votre entreprise, la sauvegarde de vos données est essentielle. Les outils ne sont pas éternels et vous n’êtes jamais à l’abri de pertes.

Les risques humains comme le vol, le piratage, le ransomware ou la mauvaise manipulation peuvent mettre en péril la cybersécurité de vos données. Les aléas environnementaux provoquent inondation ou incendie dans vos locaux. Les machines ne sont également pas infaillibles : perte d’un serveur ou crash d’un disque dur se produisent de temps à autre.

Pour l’entreprise, une perte de données informatiques représente un coût majeur aussi bien pour le manque d’informations que pour l’incapacité de travail des collaborateurs. Plus la restauration demande du temps, plus les coûts sont importants.

Les conseils pour la mise en place de la sauvegarde

Le processus de sauvegarde débute dans la gestion des données. Découvrez étape par étape les bonnes pratiques pour assurer un fonctionnement optimal. Avant toute chose, sachez qu’il existe trois niveaux de sauvegarde : la sauvegarde complète qui conserve tous les documents, la sauvegarde différentielle qui stocke uniquement les modifications depuis la dernière sauvegarde complète et la sauvegarde incrémentale qui n’inclut que les nouveautés depuis la dernière sauvegarde différentielle.

Analyser l’emplacement des données et leur contrôle

Avant d’envisager quelques solutions de sauvegarde, il faut déjà observer l’emplacement de vos données. Où sont-elles présentes ? Sont-elles dispersées sur chaque poste ou centralisées dans un Cloud ? Qui y a accès ? Quelqu’un peut-il contrôler les autorisations ? En répondant à ces questions, vous aurez ainsi une meilleure idée de l’étendue du travail.

Hiérarchiser l’importance des documents

La seconde étape concerne la classification des données. Il est stratégique d’instaurer différents niveaux de sauvegarde et de protection des documents en fonction de leur sensibilité. Pour les données très importantes ou secrètes, pensez au chiffrement, à l’authentification et au contrôle par l’administrateur. Instaurer un tel niveau de sécurisation est trop chronophage s’il s’applique à tous les documents, mais il mérite d’exister pour quelques éléments.

Sécuriser tous les appareils

Le matériel informatique étant désormais de plus en plus varié, il est important de penser au niveau de sauvegarde, de sécurisation et de restauration sur chaque appareil. Pensez à bien configurer les postes de travail, les ordinateurs portables, les smartphones et objets connectés pour assurer un niveau de sauvegarde constant.

Réaliser une sauvegarde externalisée sur un hébergeur spécialisé

Évitez tout risque de perte lié à la mauvaise manipulation et aux éléments environnementaux grâce à une sauvegarde externalisée. En sauvegardant sur des serveurs distants, vous aurez constamment accès aux données où que vous soyez. Vous pouvez également vous faire accompagner par un fournisseur de solutions qui vous aidera à tout mettre en place. Conseil d’expert : préférez les hébergeurs français, ils sont plus encadrés que les hébergeurs américains soumis au Patriot Act. Ainsi, personne n’aura accès à vos données.

Bien évidemment, ni les clés USB, ni les disques durs externes ne sont des espaces de stockage sécurisés et fiables.

Tester les sauvegardes et les restaurations

Une fois le système mis en place, il est important de le challenger. Assurez-vous régulièrement que tout fonctionne, aussi bien pour la sauvegarde que pour la restauration. Vous pouvez ainsi anticiper le moindre problème.

Instaurer une politique de sécurité et de sauvegarde des données

Sachant que la production de données est issue de nombreux acteurs dans l’entreprise, il est essentiel de placer une norme pour tous. Nous vous conseillons d’instaurer l’utilisation de mot de passe sur les smartphones et de configurer les postes de travail pour renforcer la sécurité.

 

Ces différentes étapes vous assurent un niveau de risque très faible et favorisent une continuité du travail, quels que soient les aléas que subissent vos données. Mais elles peuvent être parfois complexes à mettre en oeuvre ! Nos experts peuvent vous accompagner à toutes les étapes de votre projet de sauvegarde. Parlons-en ensemble !