Que ce soit pour faciliter le travail des développeurs ou pour améliorer l’expérience de l’utilisateur final, l’utilisation d’API est devenue indispensable. Elle permet de garantir un produit fini à la fois performant et fiable.

Aujourd’hui, l’utilisateur final est devenu très exigeant. Les applications et les services ont énormément évolué, se différenciant radicalement de leurs prédécesseurs cloisonnés. Les développeurs créent maintenant des écosystèmes de microservices. Ces programmes offrant des fonctionnalités uniques sont destinés à être interconnectés. Dans un souci d’ergonomie, l’intégration entre eux doit être transparente. Pour cela, les API sont essentielles puisqu’elles offrent une interface entre tous ces programmes.

Qu’est-ce qu’une API ?

Une API, pour application programming interface en anglais et interface de programmation en français, est un intermédiaire entre deux applications. Concrètement, il s’agit d’un ensemble de variables et de protocoles qui permettent d’échanger des données simplement avec une application existante.

Echange de données entre applications

Quelques exemples d’API Microsoft populaires (source : RapidAPI)

Comment fonctionne une API ?

L’API crée une connexion avec une brique logicielle composée d’un groupe de fonctionnalités. Elle fournit aux applications tierces une liste d’éléments qui permettent d’accéder à ces fonctionnalités, ainsi qu’un mode d’emploi. La communication entre le serveur (le fournisseur de l’API) et le client (l’application tierce) est généralement fondée sur le protocole HTTP. Le service final reste une boîte noire : seuls les paramètres fournis par l’API sont accessibles.

Les différents types d’API

Il existe trois grands types d’API : les API privées, les API partenaires et les API publiques.

Les API privées sont utilisées exclusivement à l’intérieur d’une entreprise. Elles permettent d’interfacer les différentes applications internes. Par exemple, elles servent d’intermédiaire entre les couches profondes des différents logiciels, qui sont stables, et les interfaces utilisateur, qui sont, elles, amenées à évoluer en permanence. Les API partenaires sont partagées uniquement avec des partenaires privilégiés de l’entreprise. Elles permettent un accès à certaines applications, pour les clients ou des fournisseurs par exemple.

Les API publiques, comme leur nom l’indique, sont ouvertes à tout le monde. Toute application tierce peut les utiliser pour créer un lien avec l’application propriétaire de l’API.

Quelques exemples d’API

Nous utilisons des API tous les jours sans nous en rendre compte. Les fonctionnalités de paiement de nombreux sites marchands sur Internet sont par exemple fondées sur des API. C’est ainsi que le site permet à ses visiteurs d’effectuer un paiement sécurisé en passant par les services de leur banque personnelle. Google Maps offre également un API qui permet à n’importe quelle application d’accéder à ses fonctionnalités pour afficher facilement une localisation. On peut également citer les boutons qui permettent de partager directement un contenu sur divers réseaux sociaux.

L’APIsation, ou quand le développement s’appuie sur les avantages des API

On appelle APIsation la tendance qui consiste à utiliser des API de façon croissante. Ce mouvement s’est accéléré avec l’émergence des applications mobiles. Ces dernières ont largement intérêt à développer une API qui permettra aux autres applications de communiquer facilement avec elles.

Schéma pour illustrer le partage de données

Il existe aujourd’hui des outils tout-en-un de gestion des API : c’est le cas de Microsoft Azure dont voici un schéma de la plateforme de gestion d’API.

Quels sont les bénéfices de l’APIsation pour l’utilisateur final ?

Les intérêts des API pour l’utilisateur final sont nombreux. Leur mise en place systématique permet le développement de services performants et ergonomiques. Elle offre également une meilleure sécurisation des données, puisque les utilisateurs n’ont plus besoin de fournir certaines informations privées (comme les coordonnées bancaires) à l’application qu’ils utilisent.

L’expérience client est ainsi améliorée, puisque celui-ci a accès à des services plus rapides et mieux adaptés à l’évolution de ses besoins.

Une productivité accrue pour des applications plus abouties

Grâce à la mise en place des API, il est possible d’utiliser de très nombreuses fonctionnalités au sein d’une même application. Il n’est plus nécessaire de compiler tous les outils au sein du logiciel : celui-ci peut aller se connecter aux « briques » dont il a besoin par intermédiaire des API. Par exemple, la plupart des applications ne développent pas leur propre module de paiement, mais utilisent pour cela des API. On peut citer l’application de paiement Klarna (qui permet aux utilisateurs de fractionner leurs paiements en ligne sur un grand nombre de sites marchands partenaires).

L’application de paiement Klarna permet de fractionner les paiements en ligne.

L’APIsation permet donc aux utilisateurs de bénéficier d’applications très complètes. Elles sont également particulièrement fiables, ce qui est primordial pour des fonctions critiques (paiements en ligne…)

Une vitesse de navigation optimisée

Les développeurs des API consacrent beaucoup d’énergie à les optimiser. Elles sont donc extrêmement rapides, avec des délais de réponse des serveurs très courts. Cela offre à l’utilisateur final une vitesse de navigation inégalée, tout en lui donnant accès à des outils performants et fiables. Or, dans un monde où tout va très vite, le mobinaute accorde une grande importance à la vitesse des applications.

Une courbe d’apprentissage plus douce

Une API bien conçue est rapidement utilisée par un grand nombre de développeurs. Ainsi, beaucoup d’applications utilisent les mêmes API. Conséquence pour les utilisateurs : la courbe d’apprentissage d’une nouvelle application est beaucoup plus douce car certains modules de l’application lui seront déjà familiers.

Un produit final toujours à la pointe

La mise à disposition d’API externes performantes engendre naturellement un effet de ruissellement pour les utilisateurs. Ainsi, elles permettent aux développeurs de créer facilement et rapidement des services nouveaux qui offrent toujours plus de fonctionnalités, parfaitement en phase avec les besoins des consommateurs. Les mises à jour fréquentes garantissent ainsi des fonctionnalités toujours à la pointe de l’innovation et des tendances.

Vous l’aurez compris, l’utilisation d’API est un facteur clé de succès pour optimiser l’expérience utilisateur et répondre à ses exigences.

Vous avez déjà un besoin précis ou vous souhaitez simplement en savoir plus ? Discutez-en dès maintenant avec notre équipe de développeurs !

Contactez-nous

Partagez cet article !