Devops : Comment optimiser la gestion des risques grâce au test continu ?
19701
post-template-default,single,single-post,postid-19701,single-format-standard,2.2.2,2.2.2-apply-online,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Comment optimiser le gestion des risques grâce au DevOps et au test continu ?

Comment optimiser le gestion des risques grâce au DevOps et au test continu ?

Face à un rythme de production et de développement toujours plus élevé, les entreprises IT subissent une pression constante face à des délais de mise sur le marché toujours plus serrés.

Pour répondre présentes, beaucoup ont adopté des méthodes Agiles et DevOps. Des méthodes qui portent leurs fruits, mais parfois au détriment de la sécurité et de la gestion des risques.

En effet, il est absolument primordial de prendre en compte tout le pan sécurité avant de lancer une application sur le marché. Si les utilisateurs finaux rencontrent des problèmes entraînant la mise à l’arrêt temporaire de l’application… Il est peut-être déjà trop tard.

Savoir définir l’acceptabilité du risque est un point clé pour toute entreprise qui souhaite adopter un environnement Agile ou DevOps, car le cycle de développement est beaucoup plus court. Théoriquement, c’est simple. Dans les faits, on constate souvent une asymétrie d’informations entre la définition des risques par les chefs de projet et la gestion effective de ces risques par les équipes de développement.

L’objectif de cet article est de mettre l’accent sur les points chauds à surveiller lorsque l’on souhaite adopter une démarche Agile et DevOps.

Exposer et mesurer le risque

Le Graal de la gestion du risque, c’est de réussir définir l’équilibre parfait entre la rapidité de mise sur le marché d’une application et la qualité du produit délivré. Pour ce faire, il faut définir le risque « acceptable », ce qui soulève plusieurs points à prendre en compte :

  • une compréhension de comment mesurer chaque risque
  • établir des bases de référence et des seuils pour définir ce que constitue un niveau de risque acceptable
  • la mise en place d’automatisation pour monitorer en continu la gestion du risque

 

Pour définir le risque et prendre en compte tous ces points, il est nécessaire que les managers et les équipes de développeurs soient tournés vers la même direction. Cela passe par une définition claire et transparence des objectifs, facilement accessibles et automatiquement mesurés et gérés. Dans les faits, peu (pas assez ?) d’entreprises le font.

La nature très technique des métiers du développement fait que les équipes de devs n’ont pas toujours à l’esprit les problématiques des chefs de projet. Il manque souvent aux devs la vision globale des projets.

Ajouté à cela, si le travail de l’équipe de développement ne colle pas aux attentes business, vous vous exposez à des risques qui peuvent affecter la productivité de vos équipes (risque de démoralisation, par exemple).

Vous l’aurez compris : en fermant le gap entre les métiers business et les métiers techniques, vous réduirez les risques et les impacts néfastes sur le développement des applications.

Le test continu – La clé de la gestion du risque

Les tests continus sont un moyen automatisé et discret d’évaluer rapidement les versions admissibles (on parle aussi de tests automatisés et d’intégration continue). La mise en place d’un outil de testing continu permet aux équipes devs d’avoir une visibilité sur les attentes business et des aperçus concrets des points d’amélioration des applications. C’est le compromis idéal pour optimiser l’UX des utilisateurs finaux tout en s’assurant de rester dans les clous du projet d’un point de vue gestion de projet.

méthodologie DevOps blue soft

Aujourd’hui, la popularité des méthodes agiles et DevOps et plus importante que jamais et les méthodes de test continu sont de plus en plus légion dans le secteur IT.

Concrètement, pratiquer le test continu constitue 4 bénéfices majeurs :

  • Une vision claire et partagée des risques métier qui décloisonne les métiers du business management et du développement
  • Déployer un filet de sécurité permettant aux devs de développer des nouvelles fonctionnalités plus rapidement.
  • Permet aux chefs de projet de prendre des décisions plus pertinentes grâce à une vision et une compréhension globale des projets.
  • En générant des tests continus, les équipes de développeurs collectent des datas et des metrics tout au long du cycle de développement. Ces informations peuvent aider les équipes à optimiser les process en continu.

Quelques outils (souvent open source) DevOps pour mettre en place du TC (Test Continu) : Jenkins, Bamboo, Puppet, Docker… Découvrez notre list des meilleurs outils DevOps !

DevOps, gestion du risque et test continu : conclusion

Aujourd’hui, les leaders des différents marchés se distinguent de la concurrence en offrant des applications innovantes qui profitent aux utilisateurs finaux.

Ces entreprises savent réévaluer continuellement le risque de leur projet de développement grâce à l’implémentation de méthodes de TC. Les entreprises qui sortent du lot sont celles qui savent accroître la vitesse et la qualité de la mise sur le marché de nouvelles versions logicielles tout en prenant en compte les risques inhérents au développement et à la sécurité des applications.

Nos équipes DevOps et Risk Management peuvent vous accompagner dans le développement et l’implémentation de méthodes DevOps et Agiles. N’hésitez pas à contacter nos experts !