Méthodes agiles : en quoi un Scrum Master diffère-t-il d’un chef de projet ?
19479
post-template-default,single,single-post,postid-19479,single-format-standard,2.1.1,2.1.1-apply-online,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Méthodes agiles : en quoi un Scrum Master diffère-t-il d’un chef de projet ?

Méthodes agiles : en quoi un Scrum Master diffère-t-il d’un chef de projet ?

Un Scrum Master est-il un simple Chef de Projet avec une approche agile ? Cette vision répandue est assez éloignée de la réalité. Coach de l’ère Agile, le Scrum Master suscite bien des fantasmes et surtout, des mauvaises interprétations. Loin de se réduire à un chef de projet 2.0, le Scrum Master possède un rôle précis dans la méthodologie éponyme. Si vous lui demandez de remplir un planning, de délivrer une estimation budgétaire ou de répondre aux clients sur des points techniques, c’est que vous n’avez pas encore cerné son utilité réelle. Pour tirer tout le potentiel de l’agilité et de votre Scrum Master, apprenez à le connaître. Rencontre avec un profil atypique, essentiel à la bonne conduite de votre projet.

Première étape : comprendre la méthode Scrum

Le terme « méthode » n’est d’ailleurs pas totalement approprié. Car plus qu’une méthode, Scrum est un état d’esprit qui se veut radical : plutôt que de penser « projet » (à l’image du cycle en V), pensons « produit ». De ce fait, oubliez les cahiers des charges, validations en cascades et livraison à N+3. Désormais, les nouveaux projets informatiques et logiciels se développent pas à pas. Dans le langage Scrum, on parle d’itérations. Grâce à un fonctionnement en « sprint » (cycle durant lequel on sélectionne, développe et valide une ou plusieurs fonctionnalités), le développement se construit au fur et à mesure, toujours en adéquation avec les usagers et le client. Exploitable dès les premiers sprints, le produit évolue grâce aux échanges entre les trois parties prenantes (équipe Scrum/utilisateurs/client).

Auto-gérée et pluridisciplinaire, l’équipe Scrum comprend un Product Owner, un groupe de développeurs (Development Team) et un Scrum Master. Le Product Owner définit un produit qui délivre le maximum de valeur métier aux utilisateurs et la Development Team façonne ledit produit. Le Scrum Master est défini comme un leadeur-serviteur de la méthodologie Scrum.

Comment externaliser votre agilité ? (Séminaire gratuit)

 

Le rôle du Scrum Master

Le Scrum Master est responsable des bonnes compréhension et mise en place du Scrum. Il crée un environnement ad hoc pour permettre à l’équipe de se concentrer sur son travail, assure les relations extérieures et lisse les changements. C’est notamment lui qui se porte garant de la bonne tenue de tous les rituels agiles qui séquencent la vie du projet.

Le Scrum Master facilite. Au cours d’un sprint, les points d’étape sont légion : Sprint Planning, Daily Sprint, Sprint Review, Rétrospective… Puisque la méthode repose sur le dynamisme et la rapidité d’exécution des équipes, le Scrum Master s’assure que chaque point se déroule correctement et promptement. Il a également pour mission de limiter les obstacles que peut rencontrer l’équipe afin qu’elle avance au mieux.

Le Scrum Master répond à l’objectif. Si le Product Owner décrit l’objectif en début de sprint, le Scrum Master s’assure qu’il soit atteint en maintenant la focale des équipes et en communiquant régulièrement avec l’extérieur.

Le Scrum Master forme. Le Scrum Master aide le Product Owner junior ou l’équipe de développeurs à monter en compétence, notamment sur la méthode Agile. Il intègre les nouveaux membres et sensibilise les parties prenantes.

Le Scrum Master s’efface. Son objectif individuel est d’accompagner l’équipe dans un fonctionnement en indépendance. Indépendance vis-à-vis des parties prenantes (entreprise, client, sponsors…), mais également vis-à-vis de lui-même.

Un Scrum Master n’est pas un chef de projet

Le Scrum Master n’est pas le nouveau nom du chef de projet à la sauce Agile, mais bien un rôle unique. Différence élémentaire : le chef de projet participe à la création du projet, tandis que le Scrum Master garantit la bonne tenue du projet qu’il n’a pas créé.

Le résultat. Contrairement au chef de projet technique, le Scrum Master n’est pas garant de la qualité technique ou fonctionnelle du produit. Il soutient les responsables techniques, à savoir la Development Team, mais ne porte pas la réussite ou l’échec du projet.

La communication. Lorsque le Scrum Master s’adresse à l’écosystème, c’est pour éduquer sur la méthodologie ou régler les problèmes qui barrent la route de l’équipe Scrum. Il ne discute pas des points techniques du projet, communications réservées à l’équipe de développement.

Le planning. Lorsque le chef de projet organise et gère le calendrier, le Scrum Master n’intervient pas dans la planification du projet. Chaque sprint est orienté par le Product Owner et la Development Team priorise ses tâches durant le cycle de développement.

Le Scrum Master s’assure que l’équipe fournisse un produit de la meilleure qualité possible, il répond à une logique d’amélioration continue et non de résultat.

À la fois coach, formateur, facilitateur et pilote, le SCRUM Master est essentiel au bon fonctionnement de votre équipe de développement. En gérant les sujets de fond, il permet à l’équipe de se concentrer sur les itérations et de délivrer un produit fonctionnel, en temps voulu et à forte valeur ajoutée. Lorsque vous développez un produit en Agile, ne faites pas l’économie d’un Scrum Master. Sans lui, impossible de profiter des bienfaits d’un développement souple.