Il existe aujourd’hui plusieurs réglementations pour sécuriser les objets connectés dans leur utilisation. Jusqu’à présent, l’IoT ne l’était pas dès sa production, ce qui créé des faiblesses de sécurité et donc des inquiétudes quant à son développement. Mais ce temps est bientôt révolu. Une règlementation européenne pour la cybersécurité dans l’IoT et l’Edge Computing est en passe d’être adoptée. Qu’est-ce que c’est ? Quel est son utilité ? On vous explique.  

La réglementation cybersécurité dans l’IoT qui risque de tout changer 

La société actuelle est toujours plus friande de nouvelles technologies, avec notamment une exaltation pour les objets connectés. Mais le marché n’est malheureusement pas aussi contrôlé qu’il devrait l’être, et cela dans différents domaines d’activités.  

Le secteur de l’IoT n’y échappe pas. A la recherche d’économie de coûts, professionnels ou particuliers favorisent la consommation de matériels américains ou chinois. Là où les coûts sont moindres mais où la transparence sur le process de fabrication est plutôt opaque. Par ce manque de visibilité, les consommateurs n’ont aucune capacité de contrôle et sont donc sujets à des risques majeurs.  

Une fois adopté, le Cyber Resilience Act, ou réglementation européenne pour la cyber-résilience dans l’IoT, aura un impact majeur sur toute la chaîne de valeur IT, de l’intelligence artificielle au machine learning en passant par la robotisation ou l’automatisation. Cette réglementation permettra également d’aider les entreprises et organisations à opter pour du Edge Computing. 

La chaîne de valeur de l’IoT, bientôt entièrement sécurisée grâce à la réglementation sur la cybersécurité des objets connectés 

« La chaîne de valeur de l’IoT se compose de cinq couches : l’objet connecté lui-même, le protocole de communication, le stockage, les services associés et l’intégration aux processus métier. » nous explique Frédéric Jourdain, Business Developper à l’agence Blue Soft Belgium. 

A ce jour, la sécurité dans l’utilisation d’un objet connecté est soumise à de nombreuses réglementations. Cependant, une sécurité fiable dans l’utilisation d’un objet connecté n’est garantie qu’une fois ces cinq « couches » sécurisées. Et malgré une multitude de règles définies pour assurer la sécurité dans l’utilisation d’un objet connecté, aucune réglementation ne régit aujourd’hui la conception et production des objets connectés. 

Mais une fois rentrée en vigueur, cette réglementation cybersécurité viendra renforcer la sécurité dans l’IoT et permettra d’accélérer le développement de projets d’envergure, actuellement au ralenti. Également, face aux problématiques énergétiques actuelles, la sécurité supplémentaire apportée par la réglementation de l’IoT et de l’Edge Computing ne feront qu’améliorer la gestion des ressources. « L’industrie et les gestionnaires de réseau sont d’importants consommateurs d’IoT. Leur sécurité est à ce titre très dépendante des réglementations protectrices des utilisateurs. » défend Frédérique Jourdain. Par les avantages qu’il apporte, l’Edge Computing tend à devenir inéluctable. 

L’Edge Computing, un essentiel bientôt inévitable 

On repère certains grands avantages quant à l’adoption de l’Edge Computing et de l’IoT :  

  • Cette technologie est capable de gérer des milliers d’objets connectés. Elle vient remplacer dans certains cas le Cloud pour une gestion minutieuse d’un grand nombre d’objets en simultané. 
  • Dans un souci de sobriété énergétique et face à un volume de données considérable, l’Edge Computing vient filtrer et conserver les données dites pertinentes plutôt que de stocker l’entièreté des informations, comme actuellement avec le Cloud.  
  • Le chiffrement de la donnée est opéré au niveau du Edge et va sécuriser sa circulation  
  • Un des grands avantages de l’Edge Computing va être la réduction de la latence sur le temps de traitement de la donnée  

C’est pour toutes ces raisons que l’Edge Consulting deviendra rapidement une technologie immanquable. Et c’est également pour cela qu’il est nécessaire de mettre en place une réglementation européenne pour sécuriser cette technologie.

En savoir plus sur Blue Soft Belgium
Pour plus d’informations, contactez-nous

Partagez cet article !