En 2021, 4 types de développement applicatif prédominent. De natures variées et aux caractéristiques propres, chacun possède ses atouts et ses inconvénients. De la Web App aux applications hybrides en passant par le développement natif et les applications natives générées, voici un tour d’horizon de ces modèles de développement applicatif pour vous aider à définir lequel privilégier dans le cadre de votre projet.

Les 4 grands types de développement applicatif : application native, application native générée, application hybride et Web App

Contrairement aux idées reçues, les applications mobiles ne sont pas sur le déclin, bien au contraire : elles répondent efficacement aux besoins de nombreux projets et utilisateurs. Bien qu’il en existe d’autres, voici 4 types de développement d’applications sélectionnés selon 3 critères : popularité, efficacité et rentabilité.

Le développement d’une application native, pour viser l’excellence

Le natif reste la principale technologie de développement d’applis mobiles. Il s’agit simplement d’utiliser un langage spécifique à chaque système d’exploitation pour créer l’application en partant de zéro sur chaque plateforme. Le développement d’une application mobile sur iOS ou sur Android diffère et nécessite donc 2 projets distincts, ce qui requiert beaucoup de temps et de moyens.

Techniquement, les langages de programmation varient selon le système d’exploitation pour les applications natives. Voici les plus courantes :

  • Java et Kotlin sur Android
  • Objective-C et Swift sur iOS

L’investissement de départ est donc plus important. Cependant, il présente plusieurs avantages : le natif est le type de développement qui offre la plus grande liberté en matière d’optimisation d’affichage, de fonctionnalités ou encore de mises à jour. S’il est réservé aux projets plus ambitieux, sollicitant de nombreuses ressources, il offre au client final une application personnalisable à souhait.

Le développement d’une application native générée, pour se rapprocher du natif

L’application native générée est une bonne alternative à l’application native. En effet, elle offre des performances proches de l’application native mais avec un seul code et un seul développement pour iOS et Android. L’application native générée se développe à partir d’un langage « exclusion cross-platform », comme React Native, Ruby ou JavaScript. L’intégration, l’affichage et la personnalisation sont au rendez-vous pour des performances proches du natif, sans pour autant le dépasser. Il s’agit de l’un des meilleurs types de développement applicatif au niveau de la qualité du produit livré et des possibilités offertes. Pour preuve, Instagram, Skype ou encore AirBnb sont des exemples de développement d’applications générées (avec React Native).

Néanmoins, le développement d’applications natives générées nécessite de trouver des développeurs maîtrisant les langages de programmation en question. Cela génère mécaniquement une hausse du coût.

Le développement d’une application hybride, entre web et natif

Le développement d’applications hybrides mérite une attention particulière, puisqu’il s’agit d’un savant mélange entre le natif et le web. Une application mobile hybride est développée avec des langages web comme HTML5, CSS ou encore JavaScript. Pour prendre un exemple populaire, la version mobile LinkedIn est une application hybride. L’affichage optimisé est similaire à un site web, mais n’apparaît pas sur le navigateur du smartphone : une fenêtre dédiée s’ouvre dans un navigateur spécifique pour afficher l’application. Autre particularité, il est possible de mettre à jour le navigateur dédié (l’application) en utilisant du code natif et ainsi déployer de nouvelles fonctionnalités.

Le développement hybride est particulièrement adapté à un budget limité. Par exemple, on peut l’utiliser pour ne coder que la partie web de l’application, ce qui peut être suffisant. En effet, il est ici question purement et simplement de développement web. L’un des atouts majeurs de l’application hybride est donc lié à sa création « one-shot » : un seul développement suffit pour créer une application très proche du natif pour toutes les plateformes, iOS et Android.

Toutefois, le revers de la médaille reste que l’application hybride souffre des défauts du web : affichage peu optimisé, technologies vieillissantes, performances moindres par rapport à d’autres types de développement applicatif, etc.

Le développement de Web App, ou quand le site web se mue en application

La Web App (ou PWA pour Progressive Web App) est une version élaborée d’un site web responsive. Ce n’est pas une application à proprement parler, mais elle offre plusieurs avantages quand elle est consultée sur smartphone. D’abord, il est possible d’installer l’application directement sur l’écran d’accueil et de l’afficher en plein écran, comme une “vraie” application. La navigation est plus immersive qu’un site responsive et son apparence se rapproche d’une application native. Ses avantages les plus parlants sont le coût abordable, la double présence web-mobile avec un seul code, ou encore le SEO (référencement naturel). Souvent, la Web App peut aussi être utilisée hors ligne, contrairement à un site web.

En revanche, la Web App souffre :

  • d’une absence sur les stores d’applications ;
  • d’une personnalisation très limitée ;
  • de performances Inférieures à celles offertes par le natif ;
  • d’un affichage peu optimisé ;
  • d’une ergonomie pas toujours au rendez-vous.

La Web App est ainsi une bonne solution pour décliner un site web bien construit en application, afin de le rendre plus accessible sur mobile et offrir de nouvelles fonctionnalités. C’est ainsi que certains sites e-commerce tirent leur épingle du jeu.

Uber et Pinterest sont notamment des Web Apps, des applications web.

Pour en savoir plus sur les étapes de développement d’une application web, découvrez le projet de Web App que Blue Soft a mené pour Vinci Immobilier avec une application développée sur-mesure, qui améliore sensiblement le contrôle qualité des projets de la branche immobilière du groupe.

Combien coûte le développement d’une application ?

Le coût d’une application mobile peut varier selon le type de développement applicatif et l’ampleur du projet. Les prix oscillent entre quelques milliers d’euros pour un projet de Web App basique à plusieurs centaines de milliers d’euros pour un projet de développement d’application native de grande ampleur. Selon le budget et les fonctionnalités requises, certains types d’applications sont donc plus adaptés que d’autres. Il n’est pas rare que le développement natif soit tout simplement exclu pour des raisons de coûts. En effet, il ne faut pas oublier que ce modèle nécessite 2 développements distincts. Globalement, plus une application prévoit de fonctionnalités, plus le budget augmente. Il en va de même pour les exigences en matière d’expérience utilisateur et d’ergonomie de l’interface. Dans la majorité des cas, un projet de développement d’applications coûte plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Difficile d’estimer avec précision le coût d’une application : le meilleur moyen de s’en faire une idée précise est d’en discuter directement avec nos experts.

Si cet article vous a intéressé, découvrez également nos 10 outils DevOps incontournables en 2021 ainsi que notre cas client : L’accompagnement Blue Soft au sein du département Devops de Médiamétrie.

Contactez-nous

Partagez cet article !